Nucléaire

Vraies-Fausses publicités d’Areva et EDF dans la presse : comment Areva trompe les jeunes lecteurs

Vraies-Fausses publicités d’Areva et EDF dans la presse : comment Areva trompe les jeunes lecteurs “Sortir du nucléaire” rend publics les documents confidentiels qui explicitent les tricheries d’Areva

Blogantipub by By PeWeck

Le Réseau “Sortir du nucléaire” vient de faire condamner EDF et Areva par le tout nouveau Jury de déontologie publicitaire (JDP). En cause, des “vraies-fausses” publicités publiées dans plusieurs magazines pour jeunes. Il s’agit bien de publicités payées par Areva et EDF, mais elles sont présentées comme des jeux-concours, des dossiers, ou des articles qui semblent relever du contenu éditorial du magazine.

Les mentions légales “publicité” ou “communiqué” sont absentes ou détournées. De plus, les logos des magazines figurent sur ces “vraies-fausses” publicités. Le but évident que les jeunes lecteurs se disent “Le nucléaire ne peut pas être une mauvaise chose puisque mon magazine préféré s’affiche ouvertement avec Areva ou EDF”. Il ne s’agit plus de publicités ordinaires mais bien de véritables tromperies.

Le Réseau “Sortir du nucléaire” décide de rendre publiques les “Conventions de prestation”, confidentielles, signées par Areva avec les éditeurs Mondadori (Science et Vie Junior), Bayard (Images doc) et Milan (Les Clés de l’actualité).

Dans ces documents exceptionnels, qui contiennent des clauses de confidentialité, on peut voir la façon dont Areva élabore soigneusement les “astuces” qui permettent de tromper les jeunes lecteurs.

Le Réseau “Sortir du nucléaire” s’est toujours déclaré favorable à ce que la question du nucléaire soit étudiée par les jeunes, que ce soit dans le système scolaire ou dans des magazines. Encore faut-il que les arguments du débat soient présentés de façon équilibrée, ce qui n’est pas le cas quand seuls les arguments pronucléaires sont présents, et encore moins lorsqu’il s’agit de publicités déguisées en articles ou en jeux.

Les méthodes d’Areva et EDF sont d’autant plus injustifiables qu’elles visent des jeunes lecteurs. Fait aggravant, de nombreux établissements scolaires reçoivent les magazines contenant ces “vraies-fausses” publicités. Une fois de plus, l’industrie nucléaire montre qu’elle a autant de mépris pour les êtres vivants, y compris les enfants, que pour l’environnement. Réseau “Sortir du nucléaire” – Fédération de 840 associations Dossier du jeudi 7 mai 2009 – Contact : 06.64.100.333

Lisez la suite de cette entrée »

Commentaires