// Mots-clés

Stephen Smith

22 billets

Articles

Maintenant, le Rwanda

C’était vers la mi-avril, dans la cour de l’hôtel Cortés, à Mexico, à l’heure du petit déjeuner, je lisais le journal. Une dépêche, en bas à gauche de la page sept, annonçait que le président du Rwanda et un haut responsable de la guérilla d’opposition - "tutsi" - étaient morts dans un accident d’avion - peut-être un attentat. Parfois on pose son journal, soufflé. Je (...)

Damien Millet / L’Afrique incomprise - Comprendre pour sortir de l’impasse

Les incompréhensions concernant l’Afrique sont multiples. Dans les pays riches, ces malentendus sont souvent véhiculés par des médias officiels qui devraient avoir pour but d’ouvrir les yeux des citoyens sur des différences à propos desquelles il y a tant à apprendre, notamment sur une autre façon de concevoir le monde et la relation à autrui. Mais l’existence de (...)

Quand Charlie hebdo et France Inter servent la soupe

Philippe Val, rédacteur en chef de Charlie Hebdo, a accordé une page entière à Antoine Glaser, l’éternel jumeau de Stephen Smith , ce qui entérine la nouvelle ligne éditoriale tendance néocoloniale de l’hebdomadaire. Quelques semaines plus tard, les deux compères Smith et Glaser, en tournée promo de leur nouveau livre « Comment la France a perdu l’Afrique », (...)

Quand le gotha médiatique encense ou tolère la "Négrologie"

« Stephen Smith aime trop l’Afrique pour souffrir ses mensonges. Elle se meurt, dans la plus sanglante et douloureuse des agonies. Mais la faute n’en est pas d’abord à la colonisation ou à la mondialisation. […] Il faut lire Négrologie pour mieux aimer les Africains. » Francis Brochet, Le Progrès, 2 novembre 2003. « En tout cas, le constat, il y a trois points (...)

Négrophobie : le procès

Odile Tobner, Boubabar Boris Diop, François-Xavier Verschave Négrophobie Réédité, le livre a été vendu 9.000 exemplaire en librairie. Vu sur le site des Arènes : : Le livre posthume de François-Xavier Verschave, mort quelques jours après avoir corrigé les épreuves de sa partie. Une presse famélique mais un excellent bouche-à-oreille a conduit le livre dans les (...)

Entretien avec Jean-Pierre Chrétien par Mehdi Ba

Les situations rwandaise et burundaise exigeraient « une grande rigueur dans l’information et l’identification précise des faits et des acteurs, sans tomber dans les clichés ethniques qui ont été les vecteurs du génocide », affirme Jean-Pierre Chrétien, collaborateur éminent du Centre de recherches africaines, mais aussi fidèle auditeur de Radio France (...)

Retour sur les méthodes contestables de M. Smith

Où dans une première partie, vous pourrez lire de larges extraits du rapport d’Human rights watch sur les livraisons d’armes aux auteurs du génocide des Tutsi du Rwanda en 1994, ainsi que les commentaires du mensuel Billets d’Afrique. La deuxième partie concerne le traitement par Stephen Smith de cette affaire dans Libération. Selon lui, le rapport d’HRW (...)

Rwanda : lettre ouverte à Daniel Schneidermann

Lettre ouverte à Daniel Schneidermann, Suite à son article paru dans Libération dans la rubrique Rebonds le 9 avril 2004. Indigné par ce mini pamphlet « Des reporters et un génocide », je développerai plusieurs points : Vous vous auto-proclamez porte-parole contre le simplisme médiatique face à un sujet aussi grave, tout en invoquant les particularismes (...)

Péan et les diamants de Giscard

Article paru dans la revue La nuit rwandaise n°3 péan et les diamants de Giscard - Bruno Boudiguet div style="margin: 6px auto 3px auto; font-family: Helvetica,Arial,Sans-serif; font-style: normal; font-variant: normal; font-weight: normal; font-size: 12px; line-height: normal; font-size-adjust: none; (...)

Les attaques contre Jean Carbonare (partie 1)

« Monsieur Smith, vous n’êtes pas un journaliste honnête » Jean Carbonare, 1er mars 1996. Extrait du « chat » de Stephen Smith sur le site du Monde, le 06-04-2004 : « C’est un fait qu’il n’y a pas eu beaucoup de journalistes pour couvrir l’actualité rwandaise avant le génocide. Mais il faut aussi dire que tout le monde pouvait prévoir une crise ou des massacres, (...)

0 | 10 | 20