// Mots-clés

Négation de la Françafrique et réthorique de l’abandon

4 billets

Marteler que l’Afrique n’intéresse plus personne depuis la guerre froide, en voilà une belle manipulation géopolitique. « Abandon », « oubli », vous avez droit à toutes sauces. Si ce mantra est vrai, on ne comprend pas pourquoi la France a soutenu mordicus les génocidaires au Rwanda cinq ans après la fin de la guerre froide, ou alors pourquoi elle maintient à l’heure actuelle sa main en acier sur une bonne douzaine de dictatures en Afrique subsaharienne…

Depuis 15 ans, la Françafrique ne peut plus utiliser le mot de passe « guerre froide » pour instaurer des dictatures dans son pré-carré africain. La « légitimité » néocoloniale évanouie, mais l’impunité régnant en maître depuis toujours, elle défend bec et ongles son Empire, au mépris de millions de vies.

Articles

L’Afrique menacée par les "négrologues"

lundi 9 février 2004. Par Francis Laloupo Le Nouvel Afrique-Asie N° 173 - Février 2004 En Afrique, « Négrologie » (1), livre de notre confrère Stephen Smith publié chez Calmann-Levy, a suscité, a tout le moins, un sentiment d’indignation chez nombre de lecteurs. Parce qu’une part du discours développé dans l’ouvrage s’inscrit dans un climat actuel qui favorise (...)

André Guichaoua, le retardateur des consciences

La bibliographie sur le génocide des Tutsi du Rwanda s’est enrichie cette année d’un livre d’André Guichaoua, “ Rwanda, de la guerre au génocide” , récemment paru chez La Découverte. Libération, Politis – avec Ronny Brauman –, Le Monde et Rue 89 : les médias se sont laissé attraper les uns après les autres par les prétentions “scientifiques” de ce pamphlet génocidaire, (...)

Quand Charlie hebdo et France Inter servent la soupe

Philippe Val, rédacteur en chef de Charlie Hebdo, a accordé une page entière à Antoine Glaser, l’éternel jumeau de Stephen Smith , ce qui entérine la nouvelle ligne éditoriale tendance néocoloniale de l’hebdomadaire. Quelques semaines plus tard, les deux compères Smith et Glaser, en tournée promo de leur nouveau livre « Comment la France a perdu l’Afrique », (...)

Afrique. Le continent est-il responsable de son propre malheur ?

Afrique. Le continent est-il responsable de son propre malheur ? Extraits Telerama (24-01-2004) « D’où vient alors le malaise ressenti à la lecture de Négrologie ? (…) la plume pamphlétaire de Smith dérape. (…) Il ne retient que ce qui sert sa thèse, au prix de détournements… et d’analyses tronquées. (…) La responsabilité des occidentaux vis-à-vis de l’Afrique, et (...)